Il est des actes, voire des destinées,qui m’émeuvent tout particulièrement comme par exemple le tout premier acte trouvé sur les AD en ligne lorsque j’ai débuté la généalogie, et qui concernait la naissance de mon grand-père, ou même celui de la naissance de Eugénie ALBERTEAU mon arrière grand-mère (Un brin d’humour), ou encore l’histoire de Pierre CHABOUTY et la vie tragique de son épouse Madeleine SICAULT,  et bien d’autres encore sans vraiment en connaître la raison profonde.

Pour le dernier en date je sais … Quel généalogiste (une maman de surcroit) ne pourrait être ému à la lecture d’un acte de baptême de 1635 concernant une naissance multiple ?

Jacques RENAUDIN (sosa 6568) a déjà un enfant né en 1633, lorsque le 17 octobre 1635 à Nueil les Aubiers, sa femme Jacquette TURPAULT met au monde 3 petites filles, des triplées, Jacquette, Jeanne et Renée …

AD79 - Nueil les Aubiers
AD79 – Nueil les Aubiers – Nueil sous Argent Bapt/Mar 1633-1668 vue 16/165

Une fois de plus je remercie infiniment Patrick GLO pour la transcription et la traduction de cet acte. (« Généalogie GLO – LEPAGE« ).

« Anno ut supra die vero decimo septimo octobris ego vicarius præfatus huius parochiæ ministraui sanctissimum baptismi sacramentum tribus infantibus legitimis filiis Jacobi Renaudin et Jacobæ Turpault coniugum, quarum vna vocatur Jacoba cuius patrinus et matrina fuere Jacobus Morin et Joanna Routhiau, altera nuncupatur Joanna ab Andrea Rouault et Joanna Routhiau nomen accepit, tertia vero vocatur Andrea cuius patrinus et matrina sunt Andreas Turpault et francisca Marolleau sunt o<m>nes ex parochia et in ea manent

Bernard vicarius præfatus »

« L’an comme dessus, le dix-septième jour d’octobre, moi, vicaire susnommé de cette paroisse, j’ai administré le très saint sacrement du baptême à trois enfants, filles légitimes de Jacques Renaudin et Jacquette Turpault, mari et femme, dont l’une s’appelle Jacquette, dont les parrain et marraine furent Jacques Morin et Jeanne Routhiau, la seconde est nommée Jeanne, a été nommée par André Rouault et Jeanne Routhiau, la troisième s’appelle Andrée, dont les parrain et marraine sont André Turpault et Françoise Marolleau. Ils sont tous de la paroisse et y demeurent. »

Je ne sais pas ce que sont devenues ces petites filles par la suite. Ont elles survécu toutes les 3 ? Se sont elles mariées ? Aucune trace trouvée sur les registres de Nueil les Aubiers dans les années qui suivent leur naissance. Rien non plus dans les communes environnantes, ni sur les sites de relevés d’actes.

C’est tellement frustrant … mais n’est-ce pas cela aussi la généalogie ?

Alors si l’un d’entre vous au cours de ses recherches, a croisé ou croise un jour  le « chemin » d’une de ses 3 fillettes, je sais qu’il n’hésitera pas à me transmettre ses informations. Car c’est cela aussi la généalogie … L’entraide et le partage.

 

Sources :

Archives Départementales des Deux-Sèvres : AD79

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités