Je n’ai trouvé que peu de renseignements sur mes sosas 3562 et 3563 Anthoine NOIRAUD et Perrine EGRON, si ce n’est leur acte de sépulture et les naissances de leurs enfants. Habituée à mes agriculteurs, bordiers et autres laboureurs tous enterrés dans les cimetières de leur commune de résidence, le lieu d’inhumation d’Anthoine et de Perrine m’a bien évidemment surprise.

AD79 - Clessé - BMS 1668-1711 vue 125/258
AD79 – Clessé – BMS 1668-1711 vue 125/258

« Le troisième may (1692) est décédé ds la communion de notre mère Ste Eglise Anthoine Noyrau. Son corps a esté enterré sous le ballet de l’Eglise de Clessé. Ont assisté a son enterrement Jean, Pierre et Perrine Noyrau ses enfants Jean Noyrau et plusieurs autres qui ont déclaré ne savoir signer. »

AD79 - Clessé - BMS 1668-1711 vue 170/258
AD79 – Clessé – BMS 1668-1711 vue 170/258

« Le vingt quatrième d’octobre 1699 est décédée en la communion de notre mère Ste Eglise Perrine Egron veuve d’Antoine Noyraut, demeurant au moulin audoyer. Son corps a été enterré sous le balet de l’église. Ont assisté a son enterrement Jean et Pierre Noyraut ses enfans, Jean Chamare son gendre, Antoine Noyraut son neveu et autres qui ont déclaré ne savoir signer hors les soussignés. »

Mais qu’est-ce qu’un balet d’église ?

J’ai trouvé une réponse précise à cette question sur le blog de D. Chadal qui explique dans son article que le balet est un  « terme employé dans le Poitou et dans la Vienne pour désigner la galerie couverte par un toit en saillie devant l’entrée de certaines églises. »

Et pourquoi inhumés sous le balet ?

Un indice m’est donné par le curé de Clessé lorsqu’il précise sur l’acte de sépulture de Perrine EGRON qu’elle demeurait au moulin audoyer. Je sais en outre que leur fils Jean était meunier, sans connaître précisément le lieu et je peux, je pense, en déduire que Anthoine l’était également.

Dans le livre « Moulins et meuniers dans les campagnes européennes … » il est dit que le meunier développe une compétence, des savoir-faire qu’il s’efforce de transmettre à sa descendance.(…) Que le moulin présente une puissante centralité, un nœud de transactions et de rencontres sans distinction d’âge, de sexe ou de classe. (…) Il incarne le travail nourricier , tous les chemins y arrivent et tout le monde y vient. C’est un point fort de l’espace social. »

Le meunier est donc un personnage plutôt « bien placé » dans l’échelle sociale d’un village et je peux finalement présumer que le lieu d’inhumation leur étant réservé se rapproche du chœur de l’église. D’aucuns parlent aussi de caveaux réservés à des confréries professionnelles …

Mais somme toute, le plus ardu dans cette recherche a été de retrouver des informations sur le moulin Audoyer…

Mentionné, selon les sources et les années, sous différents noms (Moulin du Douhet, au Douet, Ondoyer), il a été créé selon le Grand livre de la Gâtine et de Parthenay en 1383 et le village de Clessé comptait 4 autres moulins à eau ainsi que 6 moulins à vent.

Dans le procès-verbal de délimitation du territoire de la commune de Clessé et sa division en sections en date du 29 avril 1811, il est noté concernant les moulins à eau :

« ils sont à saut et à un seul tournant et manquent d’eau une partie de l’année. Ils sont répertoriés en 2 classes:

  • La première classe qui est sur le ruisseau qui prend sa source à la fontaine de la Couaillère. Ce ruisseau fait tourner conjointement avec l’étang des Freaux les moulins d’Audoyer (du Douet) et Carré. Ensuite le ruisseau de la Touche, après avoir fait tourner le moulin de la Gourbeillerie se réunit à ce ruisseau. Ils font ensemble tourner les moulins de St Benoît et de La Roche. Les propriétaires des moulins Audoyer et Carré, St Benoît et La Roche sont obligés dans le temps de sécheresse, de payer un droit au propriétaire de l’étang des Freaux pour l’eau qu’ils en tirent.
  • La deuxième classe, qui est sur le ruisseau de la fontaine de la Touche qui a un cours d’eau très faible et qui se met à sec très promptement. »
Localisation moulin du Douet
Localisation moulin du Douet
Le moulin de Doué aujourd'hui - Photographe : Nicole Le Cam
Le moulin de Doué aujourd’hui – Photographe : Nicole Le Cam

Nul doute que le nombre de moulins présents sur cette petite commune a laissé une empreinte importante dans son histoire, car depuis 2005 deux répliques, réalisées par les employés communaux, trônent sur le rond point du centre bourg, juste en face de l’église !  Et force m’est de constater que je vais devoir attendre une prochaine visite aux Archives Départementales des Deux-Sèvres pour espérer obtenir de plus amples renseignements sur le moulin et ses meuniers…

Clessé 79
Clessé 79

 

 

Sources :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités