Je vais vous avouer, j’aime beaucoup le curé GUIBERT de La Boissière Thouarsaise (Lageon) petite ville des Deux-Sèvres, car outre les dispenses de mariage qu’il a insérées régulièrement dans les registres des Baptêmes-Mariages-Sépultures, il propose chaque fin d’année une chronique, un résumé de ce qu’il s’est passé dans la région voire même plus, et en ce qui me concerne c’est la première fois que je rencontre ce genre d’écrits …

Le premier bulletin « d’informations » est visible à la fin du registre de l’année 1754. Il ne fait que quelques lignes et parle essentiellement de la récolte de l’année :

AD79 - Lageon - BMS 1722/1792 vue 143/306
AD79 – Lageon – BMS 1722/1792 vue 143/306

« Cette année a été abondante en bled. Il y a eu peu de foin acause de la grande sécheresse qui a duré toute lannée; il y a longtempos quon n’avait eu une année si sèche le vin est très vert, il y en a eu assez joliment cependant pas tans que lannée derniere quilly en eut en abondance et d’excellent. avril givre. »

Fin 1755, les « informations » passent de locales à internationales :

AD79 - Lageon - BMS 1722/1792 vue 147/306
AD79 – Lageon – BMS 1722/1792 vue 147/306

« cette année le bled vaut 8″ le septier, le vin 12″ la barrique, il est passablement bon. Les bestiaux vont assez bien. Cette année est aussi remarquable par un tremblement de terre arrivé à Lisbonne qui a été presque entièrement détruite; une grande partie de lespagne a beaucoup souffert surtous vers le détrois. on compte quil a péri à Lisbonne près de cent mil hommes; le roy avec toute la cour étais heureusement sorti de cette ville cet pourquoy il n’y a eu aucun mal pour leurs personnes; lannée dernière il en arriva presque autour de Constantinople. la ville souffris beaucoup, mais il ne périt pas tans de monde (…) la troisième année que le foin est for rare acause de la grande secheresse qui a regné presque pendant toute lannée. Lautome a été extrement pluvieuse surtous depuis son milieu. »

A partir de 1756, elles deviennent plus « politiques ». Voici un extrait de celles de 1761 :

AD79 - Lageon - BMS 1722/1792 vue 173/306
AD79 – Lageon – BMS 1722/1792 vue 173/306

« (…) la guerre continue toujours entre le roy de France limpératrice reine d’Hongrie limpératrice de Russie, le roy de suède (??) de saxe roy de Pologne et le corps germanique d’une part; le roy dangleterre er le roy de prusse de lautre. La guerre commensa en 1756; on ne sait pas quand elle finira car elle vient tout nouvellement de se déclarer entre langleterre et lespasgne. Notre roy avait entammé des négotiations avec langleterre ou il paraissait vouloir incessement la paix; car il proposait de céder aux anglais tout le canada lisle royale lille st jean pontichery lile (?), le senegal le port ‘?) et belleisle et offroir (?) Dunkerque à condition que nous aurions la permission de percher et de secher le poisson dans le golfe de st laurent et aujourd hui quelques avantageuses que soient ces conditions les anglais nont pas voulu les accepter. Ils comptent aparemment prendre sur nous la campagne prochaine lisle de ré, la Martinique et les autres habitations qui nous restent encore dans les indes et dans lamerique (…) »

Les registres étant inexistants de 1762 à 1765, je retrouve le curé GUIBERT en 1766 mais plus aucune information en fin d’année et son écriture devient plus incertaine … Début 1767, il est remplacé par le curé BONNET de Chatillon qui signera à partir du mois d’aout de la même année « Bonnet curé prieur de la Boissière ». Je ne sais bien évidemment pas ce qu’il est arrivé à mon curé journaliste, n’ayant pas vu d’acte de sépulture le concernant…

Mais si je peux me permettre, je vous invite à aller lire l’intégralité de ces « bulletins d’informations » sur les AD79  et une chose est certaine, ses chroniques vont me manquer …

Advertisements