Au fil de mes « balades » sur le site internet Gallica (Bibliothèque Nationale de France), je découvre que me grand-mère a obtenu en 1938 la médaille d’or de la Famille Française…

medaille famille française 1938

Dans l’article « L’élément déclencheur » je parle avec fierté de mon grand-père Marie-Joseph DÉRET et entre autres de son parcours militaire pendant la 1ère guerre mondiale, des médailles et récompenses obtenues, de son mariage avec Albine Constance Marie CHABOUTY, née le 26 juillet 1897 à Clessé (79) de l’union de Jean Alexandre CHABOUTY avec Marie Louise TALBOT , de leurs 13 enfants et de sa fin tragique en 1947, laissant son épouse seule avec une famille nombreuse …

Albine

Et je me souviens de tous les moments passés auprès de ma grand-mère. Je l’admire notamment d’avoir su être à mes yeux, et à ceux je pense de ses 21 autres petits-enfants, cette femme douce, disponible, rassurante mais aussi pleine d’humour, malgré les épreuves traversées…

Mais revenons-en à cette « autre médaille » !

La Médaille de la Famille Française a été créée par décret du 26 mai 1920, signé par le président Paul Deschanel, à la suite d’un rapport présenté par Jules Louis Breton, ministre de l’hygiène de l’assistance et de la prévoyance sociales :

… « nous insistons sur  le fait que la natalité mais surtout la valeur humaine au sens moral est nécessaire pour mériter cette récompense. Il ne suffit pas de mettre au monde des enfants, il faut encore savoir les élever et s’efforcer en toute occasion, par le conseil et par l’exemple, de leur inculquer une saine éducation morale. »…« Que la mère de famille soit honorée comme elle doit l’être, qu’elle se sente entourée du pieux respect et de la déférente sollicitude de ses concitoyens au lieu de se heurter à l’indifférence pour ne pas dire à la malignité publique ; que l’importance et la grandeur de son rôle social apparaisse aux yeux de tous »…. « La République doit témoigner d’une manière éclatante de sa gratitude et de son respect envers celles qui contribuent le plus largement à maintenir par leur descendance le génie et la civilisation, l’influence et le rayonnement de la France ».

Il fut donc institué un ordre de récompenses honorifiques pour les mères qui ont pris à cœur d’élever dignement de nombreux enfants. Ce témoignage d’estime publique sera remis aux mères de nationalité française qui « par leurs soins éclairés, leur activité laborieuse et leur dévouement auront fait un effort constant pour inspirer à leurs enfants, dans les meilleures conditions d’hygiène physique et morale, l’amour du travail et de la probité et le souci de leurs devoirs sociaux et patriotiques ».

medaille famille française diplome

medaille famille française face

Suite au décès de son mari, Albine n’a pas « baissé les bras ». Elle a élevé (avec l’aide de ses aînés) ses enfants, a maintenu en activité la ferme familiale et a su créer un véritable « Esprit de Famille ». Elle méritait cette reconnaissance.

Et même si finalement cette médaille n’a pas autant de « valeur » qu’une Croix de Guerre ou qu’une Médaille Militaire, j’en suis toute aussi fière !!

Sources images :

Source texte :

Advertisements